fbpx

Comment bien choisir son VAE ?

Comment choisir son VAE?
Comment choisir son VAE?

Le VAE est bon pour la santé.  Il offre la possibilité de faire du sport sans effort violent, en tenant compte de sa condition physique du moment.  L’assistance électrique permet aux personnes qui n’ont pas l’habitude de faire du sport, aux personnes âgées, aux personnes en surpoids, aux personnes en convalescence et aux personnes porteuses de maladies chroniques de faire de l’exercice sans forcer.

Le VAE génère une réelle activité physique parce que le moteur ne fait qu’assister l’effort produit par l’individu.  L’intensité de sa pratique est suffisante pour répondre aux directives préconisées par l’OMS et les sociétés scientifiques.  De ce fait, il peut contribuer à la réduction de la prévalence de certaines maladies : maladies cardio-vasculaires, diabètes, cancers, troubles cognitifs, notamment. Mais il est important de bien choisir son VAE en tenant compte de quelques éléments importants.  Comme sur un vélo traditionnel, la taille du VAE sera très importante pour offrir le meilleur niveau de confort. Il est donc important de respecter les préconisations des constructeurs en la matière. Mais d’autres éléments spécifiques sont à prendre en compte également.

Par le docteur Colette Nordmann, médecin du cyclisme-santé à la FFC

Le type de VAE

On trouve aujourd’hui des VAE sous différentes formes de vélo qui, chacune, correspondent à une pratique bien particulière. Il est donc important, comme pour un vélo traditionnel, de bien réfléchir à l’utilisation que vous allez faire de votre VAE. On peut distinguer quelques grandes familles.

VAE urbains

Ils sont destinés à une utilisation plutôt urbaine (trajet domicile/travail, logique utilitaire) et s’inscrivent donc dans la dynamique du Plan « Vélo » lancé par l’État en 2018. C’est la majeure partie des VAE vendus en France aujourd’hui. Les Points importants à observer pour ces vélos :

  • La présence d’éclairages performants (avant et arrière) ;
  • La présence de porte-bagages et de garde-boue ;
  • La présence d’une béquille.

VAE de randonnée route & chemin (trekking)

Destinés à une pratique mixte route/chemin, ils sont très polyvalents. Ils permettent à la fois de rouler en ville, mais aussi sur des pistes et autres chemins larges en forêt. Leur seule limite est le vrai VTT, qui n’est pas envisageable avec ce type de VAE. Les points importants à observer pour ces vélos, en complément des équipements déjà présentés pour les VAE urbains :

  • Des pneus suffisamment cramponnés et résistants pour affronter les chemins ;
  • La présence d’une suspension à l’avant pour améliorer le confort et la conduite du vélo.

VTTAE

Destinés à une utilisation plus sportive, sur les chemins et sur tous les territoires (montagne, plaine), ces VAE permettent à tous les pratiquants d’accéder au plaisir du VTT, notamment lorsque le relief est plus marqué. Les Points importants à observer pour ces vélos :

  • Des freins puissants et des disques en grand diamètre (200 mm idéalement) ;
  • Une suspension à l’avant et un amortisseur à l’arrière sont fortement recommandés ;
  • Des pneus en grosses sections (2.6) pour offrir confort et motricité ;
  • Une capacité de batterie importante.

Route

Pour ceux qui veulent retrouver le plaisir de gravir des cols de montagne tout en bénéficiant de l’assistance électrique. C’est désormais possible avec une gamme de VAE dédiée à la pratique sur route. Les Points importants à observer pour ces vélos :

  • Des freins puissants ;
  • Une capacité de batterie importante.

Le type de motorisation

Différentes technologies existent en matière de motorisation VAE. D’une manière générale, il faut privilégier les motorisations centrales (au pédalier) plutôt que les motorisations sur la roue (avant ou parfois arrière). En position centrale, le moteur, qui est assez lourd, ne modifie pas l’équilibre global du vélo, alors que lorsqu’il est positionné sur une roue la conduite devient plus délicate. De plus, les performances des moteurs sont également bien meilleures en position centrale car ce dernier agit directement sur la chaîne. L’assistance est ainsi bien plus efficace.

Le couple moteur

C’est un indice important de la performance du moteur. Une valeur haute de couple moteur permettra d’aborder les passages en montée avec beaucoup plus de sérénité. C’est un élément important, notamment pour les personnes lourdes ou en surpoids afin de conserver des bonnes conditions d’assistance au pédalage en toutes circonstances. Dans une pratique de VTT ou sur route, il faut privilégier des moteurs offrant au minimum un couple de 70 Nm (newton-mètre).

Batterie

La batterie est un point également très important dans la performance d’un VAE. La capacité de la batterie (exprimée en Watt-heure) constitue un indicateur qu’il est nécessaire d’observer avant d’acheter un VAE. En effet, plus la capacité de la batterie sera importante plus l’autonomie à vélo sera grande. Il est difficile de donner des valeurs précises d’autonomie en kilomètre car cela dépend de nombreux facteurs tels que :

  • Le poids du vélo et le poids du cycliste : plus l’ensemble est lourd plus cela consomme ;
  • L’utilisation du moteur : la consommation de la batterie sera plus importante avec des modes d’assistance élevés (modes « turbo » ou « boost » par exemple) ;
  • Le profil du parcours : les parcours à fort dénivelé (en VTT, montée de col en route) consomment bien plus d’énergie que les parcours sur du plat où l’assistance du moteur reste modérée ;
  • La capacité de la batterie.

Dans l’acte d’achat d’un VAE, il est donc nécessaire de réfléchir à l’usage qui va être fait du VAE et à la durée des sorties envisagées. Pour une pratique du VTT ou de route, une batterie de 500 Wh est un minimum recommandé. Certains modèles permettent d’ajouter une batterie additionnelle, ce qui est intéressant.

Avant de choisir son futur VAE, il faut bien évidemment définir le budget disponible. Si les premiers prix des VAE sont à moins de 1 000 € un « bon » VAE est plutôt compris entre 2 500 à 3 000 €.  Enfin, pour une pratique intensive, les prix peuvent encore grimper ! Différentes aides sont mobilisables, notamment via les collectivités locales. Alors, renseignez vous et profitez de ce formidable outil pour redécouvrir le plaisir du vélo ! 

>> A lire aussi: « Le VAE pour relever de grands défis! »

Doc Du Sport, votre magazine santé, vous accompagne dans votre vie sportive quotidienne.