fbpx

La technologie du tennis au service des femmes

La technologie du tennis au service des femmes
Les raquettes étant produites sur la base des modèles masculins, les femmes font 29% de fautes directes en plus que chez les hommes

C’est un fait, les hommes sont généralement plus musclés que les femmes. Dans certains sports, il est donc difficile de rivaliser entre les genres, surtout quand il s’agit de puissance. Mais dans de nombreux sports, la technique et la technologie peuvent venir compenser cette perte d’énergie. C’est comme ça que le golf, le ski, ou encore le tennis, se sont adaptés à la physionomie des femmes pour proposer des produits plus adaptés.

Les différences hommes-femmes

Souvent plus petites, les femmes n’ont pas la même approche de la balle que les hommes sur un terrain de tennis. Les différences physiologiques et de jeux entre les deux genres sont telles qu’en moyenne, les femmes ont 12kg de muscles de moins que les hommes.

29% de fautes directes en plus chez les femmes

Autre point important, la partie supérieure du corps des femmes est 50% plus faible que celle des hommes alors que c’est de là que vient la puissance qui permet de frapper la balle. 70% de l’accélération est donc généré par le haut du corps. Résultat:  une perte de 14% de vitesse et 25% de spin ce qui entraîne un jeu féminin avec des trajectoires plus rasantes et plus risquées qui se traduit par 29% de fautes directes en plus que chez les hommes.

Tennis: les différences hommes-femmes
En tennis, les femmes ont en moyenne 12kg de muscles en moins que les hommes

Une clientèle féminine plus importante

Une problématique qui touche donc au moins la moitié des pratiquants car la clientèle féminine en tennis est aussi nombreuse, voire même plus importante que la clientèle masculine. De quoi intéressée les fabricants de raquettes comme la marque française Tecnifibre qui a lancé un programme adapté aux femmes il y a 10 ans et qui a sorti une nouvelle gamme de raquettes pour améliorer leur performance en jeu.

S’adapter pour mieux jouer

Les détails font souvent la différence, c’est ce qui a inspiré ce fabricant de raquettes pour sa gamme Rebound Tempo. Pour cela, il a fallu retravailler le produit dans sa géométrie et dans sa masse.

Une raquette plus courte

La raquette est plus courte afin d’obtenir une ergonomie adéquate pour une meilleure accélération. La maniabilité devient également plus simple. Le cadre et le cadrage ont été repensés et la matière (graphite) est mieux répartie dans la raquette. Plus de puissance donc, mais aussi de stabilité et de confort qui permettent aux femmes d’avoir un jeu plus fluide pour améliorer l’approche de la balle.

Raquettes de tennis pour femmes: la gamme Rebound Tempode la marque française Tecnifibre
Une raquette de la gamme Rebound Tempo est plus courte afin d’obtenir une ergonomie adéquate pour une meilleure accélération

Plus de précision

C’est une réaction en chaîne qui en découle avec plus de précision sur le court et donc d’efficacité. De quoi obtenir un jeu plus facile et même moins fatigant dans la durée. Une innovation qui a déjà fait ses preuves à tous les niveaux. Toutes les joueuses, qu’elles soient débutantes ou professionnelles, qui ont testé cette technologie en ont approuvé les bienfaits sur leur jeu.

Une gamme qui sert également aux jeunes hommes dont le gabarit ne leur permet pas encore d’avoir la puissance nécessaire pour les raquettes adultes. Alors messieurs, pourquoi n’essaieriez-vous pas également cette technologie qui pourrait aussi vous séduire?…

Témoignage de Nathalie Péchalat

Tennis féminin: Nathalie Péchalat
Nathalie Péchalat: « Cette raquette est bien mieux proportionnée, je la tiens correctement presque naturellement ».

Ancienne patineuse artistique et double championne d’Europe, Nathalie Péchalat a pris sa retraite d’athlète il y a bientôt 5 ans. Aujourd’hui elle monte toujours sur la glace pour entraîner les plus jeunes.

Et dans son temps libre, elle pratique le fitness qu’elle affectionne particulièrement, mais surtout le tennis qui est devenu son sport loisir de prédilection. Cet été elle a eu la chance de tester les raquettes Tecnifibre, voici son ressenti.

Vous n’êtes pas joueuse de tennis mais vous avez pu essayer les raquettes à la technologie Tecnifibre spécialement adaptées pour les femmes, qu’en pensez-vous ?

J’ai commencé à jouer au tennis il y a quelques mois. Je pratique surtout pour le côté ludique du sport, non pas pour la performance. Et c’est vrai qu’avant de tester cette raquette, je tenais la mienne beaucoup plus proche du cadre.

Mais avec cette raquette qui est bien mieux proportionnée, je la tiens correctement presque naturellement. Sans faire attention je la tiens au bout du manche comme mon coach me l’a recommandé dès mon premier cours de tennis.

Grâce à cela j’ai une maniabilité beaucoup plus importante avec cette raquette-là. Je me sens moins encombrée. Et surtout la différence pour moi vient de la répartition du poids. Je sens qu’elle est un peu plus courte que les autres et je fatigue moins mon poignet. Je sens les bienfaits sur la durée puisqu’avant au bout de 20, 30 minutes j’avais mal au poignet.

Aujourd’hui je ne fais pas du sport pour chercher la performance ou souffrir. Je veux juste progresser et m’amuser suffisamment. Et là c’est vrai que je peux jouer plus longtemps, c’est beaucoup plus confortable. En tout cas, j’ai l’impression de jouer mieux avec cette raquette-là. Je tape plus la balle au centre du tamis, je suis mieux placée.

Avez-vous ressenti une amélioration par rapport à votre puissance ?

C’est vrai que cette raquette permet de jouer des balles plus hautes et d’en mettre beaucoup moins dans le filet comme d’habitude. La technologie est donc efficace et juste pour pouvoir corriger le manque de force qui nous fait souvent aller à la faute.

C’est vraiment agréable au niveau du confort et donc de l’efficacité. Je peux jouer plus longtemps, je sens que cette raquette est bien adaptée. D’ailleurs, au niveau du poignet, de la flexibilité, de l’engagement pour aller chercher sa balle, je suis beaucoup plus à l’aise qu’avec mon ancienne raquette. Celle-ci est légère et son profil est dans le prolongement du corps ce qui simplifie l’approche.

Triathlète aventurière - Journaliste du sport et sportive - Formation scientifique en sciences de la nature et de la vie - Rédactrice en chef adjointe