fbpx

Sommeil: comment choisir son matelas?

Avez-vous apprécié cet article?
Sommeil: bien choisir son matelas
Sommeil: bien choisir son matelas est primordial pour rester performant

Le sommeil fait partie de la base d’une bonne hygiène de vie. Pour être performant, il faut bien dormir et pour bien dormir et récupérer de ses entraînements, il faut avoir un bon lit ! Une équation parfois difficile à résoudre, surtout quand on voit le nombre d’offres qui inondent le marché. Vaudou Sport met son expertise au service du consommateur avec ces conseils rudimentaires pour éliminer le maximum de risques dans votre choix de matelas.

>> Lire aussi notre article: Le sommeil: indispensable à la performance

Ne pas toujours se fier à l’épaisseur du matelas

S’il faut retenir une chose, c’est que la qualité d’un matelas n’est ni définie par son épaisseur ni par son confort immédiat. Le poids d’un matelas, ses densités, ses compositions, ses garnissages, sont autant de critères primordiaux à la longévité et à la qualité du produit. Ceux-ci n’ont aucune corrélation avec l’épaisseur du matelas que vous achetez.

Par exemple, un matelas de 12 cm avec un noyau haute densité zoné, naturel, garni en laine de chameau et recouvert d’un coutil Celliant coûtera bien dix fois plus cher qu’un matelas épais et esthétique, de 30 cm composé d’une mousse polyéther ferme, de mémoire de forme bas de gamme et de son coutil stretch 100 % polyester.

Dans ce cas, le confort peut aussi être de prime abord excellent sur les deux produits. Cependant l’un aura une durée de vie de dix ans sans vous faire souffrir au niveau des lombaires tandis que l’autre à peine deux années, avec possiblement des douleurs et déformations dorsales au bout de quelques semaines.

Mémoire de forme, mousse, ressort ou latex?

La viscoélastique aussi appelée « mousse à mémoire de forme » ne convient pas à tout le monde. Certains adorent, d’autres détestent le côté chaud et enveloppant. Cette matière spécifique réduit les points de pression et épouse efficacement les courbures de la silhouette.

Aujourd’hui, les mousses viscoélastiques des marques nationales sont testées en laboratoire et possèdent des certifications pour la santé, ce qui n’est hélas pas le cas pour celles de certaines enseignes sur Internet ou encore sur les marchés. Le succès de cette technologie d’accueil qui date des années 1990 a surtout permis la contrefaçon de nombreux matelas revendus à prix cassés, d’où l’importance de toujours se renseigner sur la marque.

En ce qui concerne les latex, les mousses « Haute Résilience » ou les ressorts ensachés, nous nous apercevons que, en magasin, il en est souvent de même. Le client demande l’une de ces technologies avec détermination et lorsqu’on l’interroge sur son besoin, il répond qu’il a entendu dire que c’était bon pour son dos. À nouveau, ces matières, lorsqu’elles sont haut de gamme et coûtent environ 400 euros, sont forcément adaptées à votre ergonomie vertébrale. Les accueils spécifiques ou les zones de confort s’adapteront plus ou moins bien à votre position dorsale sur l’ensemble de ces conforts.

NACER BOUHANNI: cycliste professionnel chez Cofidis, membre de la team « Vaudou Sport »

« J’essaie de dormir entre 8 et 9 heures par nuit pour récupérer correctement. Je m’entraîne 20 heures par semaine et c’est important d’avoir une bonne qualité de sommeil quand on est sportif de haut niveau. C’est pourquoi avoir un bon matelas est primordial. Mon matelas Vaudou Sport n’est ni trop souple, ni trop dur mais parfaitement adapté à ma morphologie. Le cyclisme est un sport exigeant, c’est la récupération à travers le sommeil qui nous permet de repartir le lendemain. On passe la moitié de notre vie à dormir, il faut donc bien rentabiliser le temps qu’on passe au lit ! »

pub
Doc Du Sport, votre magazine santé, vous accompagne dans votre vie sportive quotidienne.