fbpx

Barre au sol: une activité pour une musculature harmonieuse

Barre au sol avec Cathy Bisson
La barre au sol avec Cathy Bisson

Oubliez tout ce que vous saviez (ou croyiez savoir) sur la barre au sol ! Dans le cours de barre au sol de Cathy Bisson, pas de sylphides en tutu, de piano au rythme enrhumé ni de prof revêche qui guette, badine à la main, les erreurs « d’en dehors » ou les attitudes inexactes.

Par Céline Lis-Raoux

La barre au sol: pour toutes les femmes

Les femmes discutent, s’échauffent au sol et rient beaucoup. Des jeunes filles graciles aux allures de tanagra dans leurs justaucorps, des jeunes mamans rêvant de retrouver la ligne en douceur, des quadras, des quinquas et plus, des anciennes sportives émérites voulant épargner leurs genoux, des « fâchées avec le sport » mais soucieuses de conserver souplesse et cuisse fine, rondes plantureuses voulant « bouger » sans risquer d’accident de parcours… Bref, toutes les femmes.

Cathy Bisson: vers une nouvelle approche de la barre au sol

Cathy déboule en jogging, tornade rouquine qui commence le cours avec le sourire et une musique de Michel Jonaz en fond. Les exercices au sol, alternent alors mouvement et contre-mouvement, groupe musculaire répondant à un autre, toujours en rythme, toujours avec plaisir.

« Je m’appuie sur mon parcours de danseuse Jazz et d’enseignante au Conservatoire National supérieur de Paris, explique d’abord Cathy Bisson.  J’ai en effet réuni toutes les techniques étudiées pour élaborer une nouvelle façon d’aborder la barre au sol. J’ai ainsi construit un type d’exercices qui combinent de façon globale, renfort, souplesse, étirement, gainage, cardio, coordination, amplitude, tonicité, récupération ».

Et ça marche ! A la fin du cours (d’une durée d’une heure) on sent son corps délié, comme allégé.

« Le fait de travailler plusieurs chaînes musculaires en même temps favorise une musculature harmonieuse. On rectifie naturellement sa posture. L’utilisation du sol permet d’appréhender le poids du corps d’une autre façon, il devient « ami » », plaide la professeure.

Une activité physique pour réapprendre le plaisir d’avoir un corps

Bien des femmes venues « juste pour voir » deviennent ainsi addict. C’est le cas de Cécile quadra active, ancienne marathonienne passée par la case « cancer ». « Je cherchais pendant les traitements un moyen de garder une activité sans trop me fatiguer. La cicatrice m’empêchait de courir, sauter ou de m’imposer des micros-traumatismes. Une copine m’a ainsi recommandé la barre au sol de Cathy. Je suis arrivée un peu goguenarde. Mais la danse c’était un truc de « petites natures » pour moi. En fait ça a été génial : j’ai pu reprendre une activité physique à ma mesure, je me suis progressivement remusclée et j’ai réappris le plaisir d’avoir un corps. Sept ans après j’ai repris la course à pied… et je continue la barre au sol ».

Nombreuses sont celles également qui notent une silhouette raffermie et allongée. Et Cathy l’assure : «les progrès sur les corps sont lisibles si le travail est régulier dans le temps et dans l’effort ».

Plus d’infos: www.cathybisson.com

>> A lire aussi: « Swedish Fit, une autre façon de bouger »

pub
Doc Du Sport, votre magazine santé, vous accompagne dans votre vie sportive quotidienne.