fbpx

Comment reprendre le golf après une prothèse totale du genou?

reprise du golf après prothèse totale du genou
reprise du golf après prothèse totale du genou

Le monde des golfeurs connaît bien la prothèse totale de hanche et sa compatibilité avec le jeu grâce à Tom Watson, mais les résultats fonctionnels de la prothèse totale de genou (PTG) ne sont en revanche pas illustrés. Le nombre de prothèses totales de genou en France est en augmentation constante depuis 50 ans. Cette augmentation s’est accélérée depuis le début des années 2000: 90 000 PTG étaient posées en 2016 en France contre 62 000 en 2008, soit une augmentation proche de 50 % en une décennie. La moyenne d’âge des patients opérés est de 70 ans.

Par les Docteurs Jonathan Bellity, chirurgien orthopédiste membre de la commission médicale de la ffg, Charles Pioger, interne en chirurgie orthopédique et Olivier Rouillon, médecin fédéral national et médecin des équipes de France

En parallèle, le nombre de golfeurs en France est en plein essor. 38 000 Français étaient licenciés en 1980 contre 410 000 en 2017, et l’effet Ryder Cup de 2018 au Golf national devrait booster les inscriptions dans les années à venir. La moyenne d’âge des golfeurs en France est de 52 ans, et plus de la moitié des joueurs ont plus de 55 ans.

En tant que golfeurs et chirurgiens orthopédistes ou médecin rééducateur, nous souhaitons informer nos patients sur les possibilités de reprise du golf après PTG, le délai de cette reprise ainsi que son niveau. Pour des golfeurs confirmés souffrant d’arthrose au genou, ces informations sont cruciales dans la prise de décision avant de se faire opérer. Nous avons donc réalisé une étude évaluant le délai et le niveau de reprise du golf après PTG chez les golfeurs de plus de 50 ans, grâce à un questionnaire mis en ligne sur le site de la Fédération française de golf.

Entre Mars et Mai 2018, 245 licenciés opérés d’une PTG ont répondu au questionnaire. Les données de 143 d’entre eux ont pu être incluses dans nos analyses après avoir exclu les patients porteurs d’autres prothèses pouvant influer sur les résultats. Leur moyenne d’âge était de 71 ans.

95 % des patients (142 d’entre eux) ont repris le golf après leur chirurgie. En moyenne, ils ont repris l’entraînement de putting après 11 semaines, le chipping après 13 semaines, sont retournés au practice après 15 semaines et sur un 18 trous après 18 semaines. Leur index de jeu était de 25, 2 en moyenne avant l’intervention, il est passé à 25, 1 deux ans après la chirurgie, et 24, 3 au dernier recul.

Les douleurs de genou pendant le jeu étaient évaluées à 6/10 avant l’intervention (0 = indolore et 10 = très douloureux), et sont passées en moyenne à 1/10 après l’intervention. Les patients ne déclarent pas de changement dans leur swing, seul le mode de port du sac a changé : 37 % des joueurs utilisaient le chariot électrique avant l’intervention, contre 47 % après, au détriment du chariot manuel.

La rééducation post opératoire est primordiale après prothèse totale de genou : elle est la plupart du temps effectuée en centre de rééducation. Elle permet notamment de travailler quotidiennement les mobilités du genou et le renforcement musculaire. Des chaussures adaptées et en bon état avec des crampons efficaces sont nécessaires pour protéger le genou lors de la reprise. Certains joueurs se sentiront rassurés par le port d’une genouillère à l’entraînement ou sur le parcours, même si la majorité des joueurs déclarent ne pas en porter lorsqu’ils reprennent le golf.

Seuls quelques auteurs se sont intéressés à la pratique du golf après PTG, mais il s’agit ici d’une première en comparant les données avant et après l’intervention. 

Cette étude a confirmé que la reprise du golf pouvait se faire sans difficulté après la pose d’une PTG, dans un délai relativement court (< 6 mois) et à un niveau au moins équivalent au leur avant l’intervention. De plus, il a été montré que les golfeurs ayant bénéficié d’une chirurgie prothétique pratiquaient leur sport favori avec un volume horaire plus important (8,5 heures au golf par semaine avant l’intervention contre 10,5 heures après).

Nous avons étudié ici les prothèses totales de genou mais d’autres types d’implants sont disponibles : les prothèses unicompartimentales sont plus adaptées aux patients souffrant d’arthrose localisée (fémoro-tibiale interne ou externe).

La récupération fonctionnelle après une prothèse unicompartimentale est en général plus rapide qu’en cas de prothèse totale, il est donc logique d’envisager que le retour au golf peut être encore plus rapide.

En conclusion, la prothèse totale de genou est une solution efficace pour les golfeurs souffrant d’arthrose au genou douloureuse et handicapante lors du jeu. ✱

pub
Doc Du Sport, votre magazine santé, vous accompagne dans votre vie sportive quotidienne.