Comment prévenir des noyades et développer l’aisance aquatique

omment prévenir des noyades et développer l'aisance aquatique
Comment prévenir des noyades et développer l’aisance aquatique

Entre 2015 et 2018, les noyades accidentelles ont augmenté de 30 %. Un chiffre inquiétant d’autant que les noyades sont la première cause de mortalité par accident chez les moins de 6 ans. Afin de prévenir les noyades, a été mis en place le plan « Aisance Aquatique », programme destiné à donner aux enfants les bases nécessaires pour être en sécurité en milieu aquatique tout en les sensibilisant aux plaisirs de l’eau.

Par le Ministère chargé des Sports

Une expérience positive de l’eau qui constitue la première étape de l’apprentissage de la natation

Le plan « Aisance Aquatique » a été initié en avril 2019 par la ministre des Sports Roxana Maracineanu avec les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Intérieur et de la Santé. Il propose une approche rénovée du milieu aquatique et avance des solutions concrètes pour faciliter la familiarisation avec l’eau dès le plus jeune âge, favoriser l’apprentissage de la natation et, ainsi, mieux prévenir les risques de noyade.

L’aisance aquatique est à distinguer de l’apprentissage de la natation et des nages codifiées. Cet apprentissage est à destination des 4-6 ans en temps scolaire, périscolaire ou extrascolaire. L’aisance aquatique consiste à savoir entrer dans l’eau sans paniquer, se déplacer avec la tête immergée, sans appui terrestre ou matériel d’aide à la flottaison, et à savoir sortir de l’eau.

L’aisance aquatique se définit comme une « expérience positive de l’eau qui fonde la capacité d’agir de façon adaptée dans une diversité de situations rencontrées en milieu aquatique ». Des « classes bleues » sont ainsi organisées en milieu scolaire pour les enfants de 4 à 6 ans « sous forme de stage » avec 8 séances dans l’eau, réparties sur 1 ou 2 semaines selon les cas. Il s’agit d’un apprentissage intensif, qui vise à densifier les séances en augmentant le temps effectif dans l’eau, sans matériel d’aide à la flottaison, grâce à une pédagogie active adaptée.

Apprendre à flotter peut se faire en famille

Apprendre à flotter peut se faire en famille
Apprendre à flotter peut se faire en famille

Après 10 années passées à mettre en œuvre une nouvelle méthode éducative inspirée des travaux de Raymond Catteau, Roxana Maracineanu a souhaité transmettre directement aux familles les apprentissages de base pour savoir flotter. Grâce à des mini-vidéos didactiques et ludiques, les parents trouveront des gestes et des mouvements à réaliser étape par étape avec leur enfant en piscine. L’acquisition de ces rudiments permettra par des gestes simples de rendre l’enfant à l’aise dans l’eau pour prévenir les accidents, lutter contre l’aquaphobie et faciliter l’apprentissage ultérieur des techniques de nage.

Plus d’infos: http://www.sports .gouv. fr/preventiondesnoyades/article/evoluer-dans-l-eau