fbpx

Les Portes du Soleil s’ouvrent aux cyclistes

Les Portes du Soleil s'ouvrent au cyclotourisme
Les Portes du Soleil s’ouvrent au cyclotourisme

Imaginée initialement dans le cadre de l’évènement Avo Vélo à la station d’Avoriaz 1800, la « cyclo Thomas Voeckler by Matra » est redimensionnée à l’échelle du domaine des Portes du Soleil.

Comportant 12 stations, le territoire des Portes du Soleil a accueilli des dizaines de fois le Tour de France, le Critérium du Dauphiné ou autres courses professionnelles. Le domaine transfrontalier des Portes du Soleil souhaite ouvrir son terrain de jeu au cyclotouriste et cyclosportif amateur.

La particularité de cette cyclo est qu’elle sera aussi bien ouverte au vélo à assistance électrique qu’à celui de type musculaire. Pas de chronomètre pour les vélos à assistance électrique, juste le plaisir de pouvoir gravir les cols et partager le goût de l’effort.

4 parcours seront au choix des amateurs :

  • 2 le samedi 24 août,
  • 2 le dimanche 25 août.

Les participants qui emprunteront le long parcours le samedi ainsi que le dimanche prendront part au challenge des Portes du Soleil. L’hébergement pour ce périple de deux jours se fera du côté de Champéry, station suisse du domaine. Le cœur de l’évènement se déroulera dans la station de Morzine.

Plus d’informations sur www.portesdusoleil.com. Les inscriptions ouvriront en mars 2019 avec un tarif compris entre 40 et 60 € en fonction du parcours.

Le mot de Thomas Voeckler

La cyclo Thomas Voeckler by Matra
La cyclo Thomas Voeckler by Matra

Le 25 août 2018, j’étais heureux et fier, sur la ligne de départ à Morzine, de prendre le départ de ‘‘la première cyclo qui porte mon nom’’ ! J’aime bien cette ambiance cyclo et j’ai eu le temps en arrivant dans les premiers d’échanger un mot, un selfie… avec beaucoup de participants et cela me tenait à cœur.

Et, j’étais aussi content d’être sur un vélo, sur la ligne et de savoir que j’allais grimper le col de Joux Plane avant d’arriver à Avoriaz 1800 avec qui je suis partenaire. Mon vélo n’était pas le même qu’avant puisqu’il s’agissait d’un vélo à assistance électrique MATRA, mais je l’ai complètement revendiqué ! Quel beau terrain d’expression que la montagne pour démontrer toutes les pratiques que permet ce nouveau mode de déplacement ! Sans recherche de la performance, l’effort est bien là et la cohabitation n’a posé aucun problème entre les pratiquants ‘‘musculaire’’ et ceux en VAE

>> A lire aussi « Thomas Voeckler; je pratique pour le plaisir »

Doc Du Sport, votre magazine santé, vous accompagne dans votre vie sportive quotidienne.