fbpx

LE GOLF: une activité Neurogognitive intense

Golf: une activité cognitive intense
Golf: une activité cognitive intense

Le projet HB3 (Human Brain Body and Biomechanics) a pour but de créer une plate-forme de recherche disposant de compétences techniques de pointe en biomécanique, chirurgie, réalité virtuelle et neurosciences. Ce projet permettra de comprendre l’action de l’activité physique sur l’individu et de développer des techniques innovantes en faveur de la santé et du bien-être.

Il est important d’investiguer plus profondément dans la biomécanique et les mécanismes neurosensoriels de l’activité physique afin de formuler des recommandations efficaces et adaptées aux patients pour leur permettre de récupérer une meilleure mobilité, d’améliorer les résultats des interventions chirurgicales et prothétiques, et enfin de diminuer à terme les coûts sur la santé. Une démarche lancée par le professeur Didier Hannouche (médecin-chef du Service de chirurgie orthopédique HUG-UNIGE) et son équipe dans les locaux de la Swiss Foundation for Innovation and Training in Surgery (SFITS), à Genève.

Les Objectifs du projet HB3

  • Élucider les mécanismes biologiques et physiques de l’activité physique sur le cerveau et le corps humain.
  • Comprendre l’action de l’activité physique sur la plasticité cérébrale pour améliorer la mobilité, l’équilibre, l’autonomie, la confiance en soi, la concentration et la performance.
  • Étudier les mécanismes neurosensoriels à l’origine des phénomènes d’appréhension lors du retour à une activité physique.
  • Comprendre la biomécanique et les mécanismes neurosensoriels de l’activité physique afin de formuler des recommandations efficaces et adaptées aux patients.
  • Développer des prothèses et autres dispositifs chirurgicaux favorisant la réadaptation, la mobilité et la performance.
  • Offrir aux patients et à la population des recommandations personnalisées sur leur activité physique, basées sur la connaissance de leur patrimoine cérébral, physique et psychique.

Pourquoi le Golf?

Sur le plan biomécanique, les observations peuvent porter sur : la force, la puissance, l’équilibre, les torsions, les contraintes musculaires, les contraintes articulaires, la résistance et l’endurance.

Le golf est aussi une activité neurocognitive intense : les mécanismes cérébraux peuvent être observés lors du putting, ainsi que ceux impliqués dans l’évaluation et la correction des erreurs en temps réel. Les situations de stress, la position dans la compétition, l’anxiété liée à la performance et l’influence de l’environnement permettent de mesurer l’inhibition ou la stimulation des réseaux neuronaux du cerveau et ses conséquences sur le geste et les facteurs de réussite. Par la réalité virtuelle, la préparation à l’action peut être étudiée, sous ses aspects psychophysiologiques. La répétition d’une même tâche (le geste de putting) permet d’observer le « yips », une dystonie focale neuromusculaire, signe d’éventuelles anomalies de la commande motrice. Le mécanisme cérébral central impliqué et son association avec le mécanisme périphérique des membres supérieurs et inférieurs peuvent être examinés de façon concomitante. L’efficacité des différentes approches thérapeutiques pour y remédier peut également être étudiée.

Les grandes étapes du projet HB3

  • Novembre 2018 : établissement des programmes de recherche
  • Décembre 2018 : approbation de la convention de collaboration entre la SFITS, les HUG et les différents partenaires impliqués dans les programmes de recherche. Obtention des fonds pour le financement du projet
  • Mars 2019 : préparation des locaux, engagement des équipes
  • Avril 2019 : phase pilote d’utilisation des équipements
  • Mai 2019 : début des programmes de recherche
  • À terme : HB3 permettra le développement de tout programme de recherche en lien avec la biomécanique et les neurosciences.
Doc Du Sport, votre magazine santé, vous accompagne dans votre vie sportive quotidienne.