fbpx

Le sommeil: indispensable à la performance

Sommeil et performance sportive

Tout le monde le sait bien, pour être performant lors d’une compétition sportive, il faut bien se préparer, s’entraîner, bien manger… mais aussi, bien dormir! Le sommeil fait partie de la préparation et représente un facteur essentiel pour la performance, tout comme pour la récupération. De nombreuses études ont permis d’avancer sur le sujet et de mieux comprendre qu’il n’y a pas vraiment de règles générales mais qu’il faut adapter son cycle de sommeil en fonction de son identité génétique. Voici de quoi mieux appréhender vos nuits avant une échéance importante, ou tout simplement autour de vos séances d’entrainement.

Bien dormir, les clés de la réussite

Se coucher tôt, toujours à la même heure, dormir 8 heures… C’est ce que nos parents nous ont appris depuis le plus jeune âge mais qu’il est difficile d’appliquer au quotidien. Alors quand il s’agit d’être en forme et performant lors d’une compétition sportive, le stress vient souvent perturber nos nuits, voire créer des insomnies!

Pas de panique, nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil et c’est normal. L’endormissement, la durée, le réveil… tous ces facteurs sont différents selon les personnes. Quel que soit le sport pratiqué, il faut gérer son sommeil et ses nuits bien avant le jour J. Car il est important de savoir que le sommeil, ça se stocke ! Donc si vous dormez bien quelques nuits, vous emmagasinez des réserves et compensez donc sur la nuit où vous resterez figé à regarder le plafond tout en voyant les heures défiler sur le réveil qui ne va pas tarder à sonner alors qu’une journée importante vous attend… N’ajoutez pas plus de stress à la situation, votre corps sera tout de même en forme et vos muscles prêts à en découdre comme prévu ! Aucune étude ne montre qui si on dort mal la veille, on est mauvais le lendemain.

De 6 à 9h de sommeil par nuit

Dans l’idéal, il faut dormir entre 6 heures et 9 heures selon les caractéristiques génétiques de chacun, mais il est toujours possible de compléter avec une sieste de 35 minutes maximum dans la journée. La sieste fait partie de la régulation et permet également de bien dormir la nuit. Car dormir moins de 6 heures peut entraîner des douleurs, voire des infections. En revanche, dormir plus de 10 heures est problématique et peut-être lié à des troubles psychologiques et génétiques… ce qui est plutôt rare.

Enfin, chose importante, il n’est pas forcément nécessaire de se réveiller longtemps avant une pratique sportive. Le corps se réveil pendant l’échauffement quoiqu’il arrive, il suffit donc juste de se réveiller motivé !

Les 7 conseils du Docteur Duforez, spécialiste du sommeil et du sport.

Le Docteur Duforez, spécialiste du sommeil et du sport, nous apporte 7 conseils pour améliorer votre sommeil:

  • La bonne durée : entre 6 et 9 heures
  • Le bon environnement : literie adaptée, éviter les écrans…
  • Le bon endormissement : s’aider d’un rituel (tisane, musique, oreiller…)
  • La bonne sieste : inférieure à 30 minutes
  • Le bon comportement : se coucher avec la fatigue, respecter les sensations
  • Le bon réveil : choisir une sonnerie agréable
  • La bonne nutrition : manger une petite dose de sucre rapide aide à l’endormissement (carré de chocolat…)

>> Lisez également notre article « Sport et sexe: restez performant »

Triathlète aventurière - Journaliste du sport et sportive - Formation scientifique en sciences de la nature et de la vie - Rédactrice en chef adjointe